Carte de la Formation du Tourisme

Carte de la Formation du Tourisme

Le processus de la mise en place d’une « Carte de la Formation du Secteur du Tourisme » traduit la volonté d’étudier les meilleurs voies et moyens susceptibles d’adapter l’offre nationale de formation dans les métiers et professions du tourisme aux exigences du développement du secteur, dont le « Schéma Directeur d’Aménagement Touristique » (SDAT) a tracé les grandes orientations. Adopté par les pouvoirs publics en Mars 2008, le « Schéma Directeur d’Aménagement Touristique » (SDAT) constitue le cadre stratégique de référence pour la politique touristique de l’Algérie. À sa faveur l’État : -     Affiche sa vision du développement touristique national à court, moyen et long termes, dans le cadre du développement durable, -     Définit les instruments de sa mise en œuvre. Le « SDAT » est de ce fait un instrument qui traduit la volonté de l’État de valoriser le potentiel naturel, culturel et historique du pays et de le mettre au service de « la mise en tourisme de l’Algérie » en vue de favoriser l’émergence de la « Destination Algérie » et son insertion dans les réseaux du commerce international du tourisme. Le « SDAT » est l’aboutissement maturé d’un long processus de recherches, d’enquêtes, d’études, d’expertises et de consultations; il est le résultat d’une large concertation menée avec les acteurs nationaux et locaux, publics et privés, tout au long des assisses régionales et nationales, et des enrichissements qui en ont résulté. Pour la réalisation de ses objectifs, le « SDAT » a défini une démarche opérationnelle se déclinant en une série d’actions à engager sur le terrain. Ces programmes d’actions sont arrêtés et mis en œuvre dans le cadre des cinq (5) dynamiques fondatrices du « SDAT », qui portent sur :
  • Le « Plan Destination » : devant permettre de valoriser la « Destination Algérie », en vue de construire et de reconstruire son image et la rendre plus attractive,
  • Le « Plan Qualité Tourisme » : pour la mise à niveau des infrastructures touristiques et l’amélioration de la qualité des prestations touristiques en les hissant au rang des standards internationaux. Ce plan intègre un « Plan de Formation » dont l’objectif est d’améliorer le professionnalisme touristique et, par là, la qualité de l’offre touristique nationale,
  • Le développement des investissements : en vue de renforcer l’offre d’hébergement touristique et d’améliorer sa qualité architecturale et environnementale,
  • L’articulation de la chaîne touristique (notamment le transport, la sécurité et les services publics) et le partenariat « Public- Privé »,
  • Et, enfin, un plan de financement pour stimuler et accompagner l’investissement touristique.
Aussi, le « SDAT » considère que le tourisme ne ressemble à aucune autre activité; il constitue un assemblage de prestations (transport, hébergement, restauration, loisirs…) reposant essentiellement sur la ressource humaine, sur ses qualités, sur ses aptitudes et sur ses qualifications. En effet, pour réunir les conditions d’une véritable « mise en tourisme » de l’Algérie, l’amélioration des compétences et des performances de la ressource humaine est d’une nécessité primordiale. La formation de la ressource humaine du secteur du tourisme représente, ainsi, l’un des axes majeurs de la stratégie adoptée par les pouvoirs publics, en vue d’assurer un meilleur encadrement pour le management et la gestion des activités touristiques. Elle constitue l’un des instruments clés de toute destination touristique.

Carte de la Formation du Secteur du Tourisme

Le processus de la mise en place d’une « Carte de la Formation du Secteur du Tourisme » traduit la volonté d’étudier les meilleurs voies et moyens susceptibles d’adapter l’offre nationale de formation dans les métiers et professions du tourisme aux exigences du développement du secteur, dont le « Schéma Directeur d’Aménagement Touristique » (SDAT) a tracé les grandes orientations.

Adopté par les pouvoirs publics en Mars 2008, le « Schéma Directeur d’Aménagement Touristique » (SDAT) constitue le cadre stratégique de référence pour la politique touristique de l’Algérie. À sa faveur l’État :

-     Affiche sa vision du développement touristique national à court, moyen et long termes, dans le cadre du développement durable,

-     Définit les instruments de sa mise en œuvre.

Le « SDAT » est de ce fait un instrument qui traduit la volonté de l’État de valoriser le potentiel naturel, culturel et historique du pays et de le mettre au service de « la mise en tourisme de l’Algérie » en vue de favoriser l’émergence de la « Destination Algérie » et son insertion dans les réseaux du commerce international du tourisme.

Le « SDAT » est l’aboutissement maturé d’un long processus de recherches, d’enquêtes, d’études, d’expertises et de consultations; il est le résultat d’une large concertation menée avec les acteurs nationaux et locaux, publics et privés, tout au long des assisses régionales et nationales, et des enrichissements qui en ont résulté.

Pour la réalisation de ses objectifs, le « SDAT » a défini une démarche opérationnelle se déclinant en une série d’actions à engager sur le terrain.

Ces programmes d’actions sont arrêtés et mis en œuvre dans le cadre des cinq (5) dynamiques fondatrices du « SDAT », qui portent sur :

  • Le « Plan Destination » : devant permettre de valoriser la « Destination Algérie », en vue de construire et de reconstruire son image et la rendre plus attractive,
  • Le « Plan Qualité Tourisme » : pour la mise à niveau des infrastructures touristiques et l’amélioration de la qualité des prestations touristiques en les hissant au rang des standards internationaux. Ce plan intègre un « Plan de Formation » dont l’objectif est d’améliorer le professionnalisme touristique et, par là, la qualité de l’offre touristique nationale,
  • Le développement des investissements : en vue de renforcer l’offre d’hébergement touristique et d’améliorer sa qualité architecturale et environnementale,
  • L’articulation de la chaîne touristique (notamment le transport, la sécurité et les services publics) et le partenariat « Public- Privé »,
  • Et, enfin, un plan de financement pour stimuler et accompagner l’investissement touristique.

Aussi, le « SDAT » considère que le tourisme ne ressemble à aucune autre activité; il constitue un assemblage de prestations (transport, hébergement, restauration, loisirs…) reposant essentiellement sur la ressource humaine, sur ses qualités, sur ses aptitudes et sur ses qualifications.

En effet, pour réunir les conditions d’une véritable « mise en tourisme » de l’Algérie, l’amélioration des compétences et des performances de la ressource humaine est d’une nécessité primordiale.

La formation de la ressource humaine du secteur du tourisme représente, ainsi, l’un des axes majeurs de la stratégie adoptée par les pouvoirs publics, en vue d’assurer un meilleur encadrement pour le management et la gestion des activités touristiques. Elle constitue l’un des instruments clés de toute destination touristique.

Télécharger la Carte de formation du Secteur du Tourisme en format. pdf

 

Carte de la Formation du Secteur du Tourisme

Le processus de la mise en place d’une « Carte de la Formation du Secteur du Tourisme » traduit la volonté d’étudier les meilleurs voies et moyens susceptibles d’adapter l’offre nationale de formation dans les métiers et professions du tourisme aux exigences du développement du secteur, dont le « Schéma Directeur d’Aménagement Touristique » (SDAT) a tracé les grandes orientations.

Adopté par les pouvoirs publics en Mars 2008, le « Schéma Directeur d’Aménagement Touristique » (SDAT) constitue le cadre stratégique de référence pour la politique touristique de l’Algérie. À sa faveur l’État :

-     Affiche sa vision du développement touristique national à court, moyen et long termes, dans le cadre du développement durable,

-     Définit les instruments de sa mise en œuvre.

Le « SDAT » est de ce fait un instrument qui traduit la volonté de l’État de valoriser le potentiel naturel, culturel et historique du pays et de le mettre au service de « la mise en tourisme de l’Algérie » en vue de favoriser l’émergence de la « Destination Algérie » et son insertion dans les réseaux du commerce international du tourisme.

Le « SDAT » est l’aboutissement maturé d’un long processus de recherches, d’enquêtes, d’études, d’expertises et de consultations; il est le résultat d’une large concertation menée avec les acteurs nationaux et locaux, publics et privés, tout au long des assisses régionales et nationales, et des enrichissements qui en ont résulté.

Pour la réalisation de ses objectifs, le « SDAT » a défini une démarche opérationnelle se déclinant en une série d’actions à engager sur le terrain.

Ces programmes d’actions sont arrêtés et mis en œuvre dans le cadre des cinq (5) dynamiques fondatrices du « SDAT », qui portent sur :

  • Le « Plan Destination » : devant permettre de valoriser la « Destination Algérie », en vue de construire et de reconstruire son image et la rendre plus attractive,
  • Le « Plan Qualité Tourisme » : pour la mise à niveau des infrastructures touristiques et l’amélioration de la qualité des prestations touristiques en les hissant au rang des standards internationaux. Ce plan intègre un « Plan de Formation » dont l’objectif est d’améliorer le professionnalisme touristique et, par là, la qualité de l’offre touristique nationale,
  • Le développement des investissements : en vue de renforcer l’offre d’hébergement touristique et d’améliorer sa qualité architecturale et environnementale,
  • L’articulation de la chaîne touristique (notamment le transport, la sécurité et les services publics) et le partenariat « Public- Privé »,
  • Et, enfin, un plan de financement pour stimuler et accompagner l’investissement touristique.

Aussi, le « SDAT » considère que le tourisme ne ressemble à aucune autre activité; il constitue un assemblage de prestations (transport, hébergement, restauration, loisirs…) reposant essentiellement sur la ressource humaine, sur ses qualités, sur ses aptitudes et sur ses qualifications.

En effet, pour réunir les conditions d’une véritable « mise en tourisme » de l’Algérie, l’amélioration des compétences et des performances de la ressource humaine est d’une nécessité primordiale.

La formation de la ressource humaine du secteur du tourisme représente, ainsi, l’un des axes majeurs de la stratégie adoptée par les pouvoirs publics, en vue d’assurer un meilleur encadrement pour le management et la gestion des activités touristiques. Elle constitue l’un des instruments clés de toute destination touristique.

Télécharger la Carte de formation du Secteur du Tourisme en format. pdf

 

Carte de la Formation du Secteur du Tourisme

Le processus de la mise en place d’une « Carte de la Formation du Secteur du Tourisme » traduit la volonté d’étudier les meilleurs voies et moyens susceptibles d’adapter l’offre nationale de formation dans les métiers et professions du tourisme aux exigences du développement du secteur, dont le « Schéma Directeur d’Aménagement Touristique » (SDAT) a tracé les grandes orientations.

Adopté par les pouvoirs publics en Mars 2008, le « Schéma Directeur d’Aménagement Touristique » (SDAT) constitue le cadre stratégique de référence pour la politique touristique de l’Algérie. À sa faveur l’État :

-     Affiche sa vision du développement touristique national à court, moyen et long termes, dans le cadre du développement durable,

-     Définit les instruments de sa mise en œuvre.

Le « SDAT » est de ce fait un instrument qui traduit la volonté de l’État de valoriser le potentiel naturel, culturel et historique du pays et de le mettre au service de « la mise en tourisme de l’Algérie » en vue de favoriser l’émergence de la « Destination Algérie » et son insertion dans les réseaux du commerce international du tourisme.

Le « SDAT » est l’aboutissement maturé d’un long processus de recherches, d’enquêtes, d’études, d’expertises et de consultations; il est le résultat d’une large concertation menée avec les acteurs nationaux et locaux, publics et privés, tout au long des assisses régionales et nationales, et des enrichissements qui en ont résulté.

Pour la réalisation de ses objectifs, le « SDAT » a défini une démarche opérationnelle se déclinant en une série d’actions à engager sur le terrain.

Ces programmes d’actions sont arrêtés et mis en œuvre dans le cadre des cinq (5) dynamiques fondatrices du « SDAT », qui portent sur :

  • Le « Plan Destination » : devant permettre de valoriser la « Destination Algérie », en vue de construire et de reconstruire son image et la rendre plus attractive,
  • Le « Plan Qualité Tourisme » : pour la mise à niveau des infrastructures touristiques et l’amélioration de la qualité des prestations touristiques en les hissant au rang des standards internationaux. Ce plan intègre un « Plan de Formation » dont l’objectif est d’améliorer le professionnalisme touristique et, par là, la qualité de l’offre touristique nationale,
  • Le développement des investissements : en vue de renforcer l’offre d’hébergement touristique et d’améliorer sa qualité architecturale et environnementale,
  • L’articulation de la chaîne touristique (notamment le transport, la sécurité et les services publics) et le partenariat « Public- Privé »,
  • Et, enfin, un plan de financement pour stimuler et accompagner l’investissement touristique.

Aussi, le « SDAT » considère que le tourisme ne ressemble à aucune autre activité; il constitue un assemblage de prestations (transport, hébergement, restauration, loisirs…) reposant essentiellement sur la ressource humaine, sur ses qualités, sur ses aptitudes et sur ses qualifications.

En effet, pour réunir les conditions d’une véritable « mise en tourisme » de l’Algérie, l’amélioration des compétences et des performances de la ressource humaine est d’une nécessité primordiale.

La formation de la ressource humaine du secteur du tourisme représente, ainsi, l’un des axes majeurs de la stratégie adoptée par les pouvoirs publics, en vue d’assurer un meilleur encadrement pour le management et la gestion des activités touristiques. Elle constitue l’un des instruments clés de toute destination touristique.

Télécharger la Carte de formation du Secteur du Tourisme en format. pdf

 

Carte de la Formation du Secteur du Tourisme

Le processus de la mise en place d’une « Carte de la Formation du Secteur du Tourisme » traduit la volonté d’étudier les meilleurs voies et moyens susceptibles d’adapter l’offre nationale de formation dans les métiers et professions du tourisme aux exigences du développement du secteur, dont le « Schéma Directeur d’Aménagement Touristique » (SDAT) a tracé les grandes orientations.

Adopté par les pouvoirs publics en Mars 2008, le « Schéma Directeur d’Aménagement Touristique » (SDAT) constitue le cadre stratégique de référence pour la politique touristique de l’Algérie. À sa faveur l’État :

-     Affiche sa vision du développement touristique national à court, moyen et long termes, dans le cadre du développement durable,

-     Définit les instruments de sa mise en œuvre.

Le « SDAT » est de ce fait un instrument qui traduit la volonté de l’État de valoriser le potentiel naturel, culturel et historique du pays et de le mettre au service de « la mise en tourisme de l’Algérie » en vue de favoriser l’émergence de la « Destination Algérie » et son insertion dans les réseaux du commerce international du tourisme.

Le « SDAT » est l’aboutissement maturé d’un long processus de recherches, d’enquêtes, d’études, d’expertises et de consultations; il est le résultat d’une large concertation menée avec les acteurs nationaux et locaux, publics et privés, tout au long des assisses régionales et nationales, et des enrichissements qui en ont résulté.

Pour la réalisation de ses objectifs, le « SDAT » a défini une démarche opérationnelle se déclinant en une série d’actions à engager sur le terrain.

Ces programmes d’actions sont arrêtés et mis en œuvre dans le cadre des cinq (5) dynamiques fondatrices du « SDAT », qui portent sur :

  • Le « Plan Destination » : devant permettre de valoriser la « Destination Algérie », en vue de construire et de reconstruire son image et la rendre plus attractive,
  • Le « Plan Qualité Tourisme » : pour la mise à niveau des infrastructures touristiques et l’amélioration de la qualité des prestations touristiques en les hissant au rang des standards internationaux. Ce plan intègre un « Plan de Formation » dont l’objectif est d’améliorer le professionnalisme touristique et, par là, la qualité de l’offre touristique nationale,
  • Le développement des investissements : en vue de renforcer l’offre d’hébergement touristique et d’améliorer sa qualité architecturale et environnementale,
  • L’articulation de la chaîne touristique (notamment le transport, la sécurité et les services publics) et le partenariat « Public- Privé »,
  • Et, enfin, un plan de financement pour stimuler et accompagner l’investissement touristique.

Aussi, le « SDAT » considère que le tourisme ne ressemble à aucune autre activité; il constitue un assemblage de prestations (transport, hébergement, restauration, loisirs…) reposant essentiellement sur la ressource humaine, sur ses qualités, sur ses aptitudes et sur ses qualifications.

En effet, pour réunir les conditions d’une véritable « mise en tourisme » de l’Algérie, l’amélioration des compétences et des performances de la ressource humaine est d’une nécessité primordiale.

La formation de la ressource humaine du secteur du tourisme représente, ainsi, l’un des axes majeurs de la stratégie adoptée par les pouvoirs publics, en vue d’assurer un meilleur encadrement pour le management et la gestion des activités touristiques. Elle constitue l’un des instruments clés de toute destination touristique.

Télécharger la Carte de formation du Secteur du Tourisme en format. pdf

 

Plan d’action du secteur de L’Artisanat Horizon 2020

Plan d'action du secteur de l'Artisanat Horizon 2020

L’orientation vers l’économie de marché a promu, au rang de priorité, le rôle des secteurs générateurs d’emplois et créateurs de valeur ajoutée, dont l’Artisanat et les métiers.
Le contenu de ce travail s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des recommandations issues des assises nationales, tenues à Alger, les 22, 23 et 24 Novembre 2009, ainsi que celles des séminaires régionaux du mois d'avril 2011 et de la conférence nationale sur l’Artisanat de juin 2011.

Le Schéma Directeur d’Aménagement Touristique 2030

Le Schéma Directeur d’Aménagement Touristique 2030

L’Amorçage du SDAT pour la mise en tourisme de l’Algérie

Le tourisme constitue le nouveau moteur de développement durable, de soutien à la croissance et de vecteur clé de la tertiarisation de l’économie en raison du potentiel de création de richesses, d’emploi et de génération de revenus durables.
Attentive aux expériences des pays voisins et à ceux considérés comme ayant enregistré des succès en matière d’activités touristiques, s’inspirant de leurs réussites mais aussi de leurs déconvenues, l’Algérie entend donner au secteur du tourisme une dimension à la mesure de ses potentialités et de ses atouts.

Il s’agit désormais de développer la montée en puissance du tourisme national et de l’insérer dans les circuits commerciaux du tourisme mondial grâce à l’émergence de la destination Algérie comme destination touristique de référence au plan international.

La construction d’une destination nationale labellisée requiert la définition d’une démarche organisée et durable permettant de doter l’activité touristique de la lisibilité et de la visibilité nécessaires à la consécration d’une économie touristique alternative aux ressources tarissables et non renouvelables que sont les hydrocarbures.

En termes d’objectifs, et au-delà des aspirations à contenu essentiellement économique, les textes en vigueur réaffirment la volonté de l’Etat de préserver l’environnement, d’améliorer le cadre de vie, de valoriser le capital naturel, culturel et de mettre en valeur le patrimoine touristique national.

S’appuyant sur la mise en valeur des régions de leurs atouts et leur attractivité, le tourisme par ses triples effets :

Macroéconomique (emploi, croissance, équilibres externes, investissements), d’entraînement des autres secteurs (agriculture, artisanat, culture, services, transports, services, BTPH, industrie, agriculture, emplois, revenus, devises, développement local,…) de socialisation d’échange et d’ouverture.

Le tourisme constituera une ressource alternative aux hydrocarbures épuisables au cours de ce siècle.

La prise de conscience nationale de l’enjeu du développement touristique en tant que vecteur de développement économique et social impose la nécessité de se doter d’un cadre stratégique de référence et d’une vision à l’horizon 2030, appuyée sur des objectifs contenus dans le présent Schéma, objet du débat actuel. Le Schéma d’aménagement touristique, « le SDAT » est une composante du SNAT 2025, prévu par la loi 02-01 du 12 décembre 2001 relative à l’aménagement du territoire et du développement durable ; il n’est ni une branche ni un secteur d’activités, c’est une industrie jeune, qui combine promotion du tourisme et environnement.

Le tourisme n’est plus un choix, c’est un impératif.