Nos évènements

Aucun évènement dans le calendrier
Septembre 2017
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

 

 

Création des services extérieurs du ministère du tourisme et de l’artisanat et fixant leurs missions et organisation.

La création, au niveau de chaque wilaya, d’une direction du tourisme et de l’artisanat et de fixer leurs missions et leur organisation.

La direction du tourisme et de l’artisanat de wilaya, a pour missions :

1 - En matière de tourisme :

  • D’établir le plan d’actions annuel relatif aux activités touristiques,
  • De veiller au développement durable du tourisme à travers la mise en valeur de toutes les potentialités locales,
  • D’encourager l’émergence d’offres touristiques diversifiées et de qualité,
  • De mettre en œuvre les programmes et les mesures de promotion et de développement des activités de tourisme et de thermalisme et d'en évaluer les résultats,
  • De contribuer, avec les secteurs concernés, à la promotion du partenariat national et étranger, notamment dans les domaines de l’investissement et de la formation des ressources humaines,
  • D’orienter et de suivre, en liaison avec les organismes concernés, les projets d’investissement touristique,
  • De veiller à la conformité des activités touristiques et à l’application des règles, normes et standards de la qualité édictée en la matière,
  • De contribuer à l’amélioration des prestations touristiques notamment celles ayant trait à l’hygiène, la protection de la santé et la sécurité liées à l’activité touristique,
  • De veiller à la satisfaction des besoins et des aspirations des touristes en matière de bien-être, de détente et de loisirs,
  • D’assurer le suivi de la mise en œuvre des opérations de soutien au titre du fonds d’appui à l’investissement, à la promotion et à la qualité des activités touristiques,
  • D’animer et d’encadrer les services extérieurs, les espaces intermédiaires et le mouvement associatif œuvrant dans le tourisme au niveau local,
  • De contribuer à l’élaboration du plan annuel et pluriannuel de développement du tourisme dans la wilaya,

2 - En matière d’artisanat :

  • D’élaborer le plan d’actions annuel et pluriannuel relatif au développement des activités artisanales ;
  • D’initier toute mesure susceptible de créer un climat favorable au développement durable de l’activité artisanale,
  • De contribuer à la protection, à la sauvegarde du patrimoine artisanal et à sa réhabilitation,
  • De veiller à l’application et au respect des lois, règlements, normes et standards de qualité en matière de production et d’exercice des activités artisanales;
  • De participer au suivi de la mise en œuvre des opérations de soutien au titre du fonds national de promotion des activités de l’artisanat traditionnel,
  • De participer aux efforts d’intégration des activités de l’artisanat dans la sphère économique locale,
  • De soutenir et d’animer les actions des organisations, groupements professionnels, associations et espaces intermédiaires intervenant dans le domaine de l’artisanat,
  • De collecter et de diffuser les informations et données statistiques en matière d’artisanat,
  • D’encadrer et d’animer les manifestations économiques pour la promotion de l’artisanat et des métiers,
  • D’établir des bilans trimestriels et annuels de l’activité artisanale.

 

La direction du tourisme et de l’artisanat comprend trois (3) services :

  • Le service du tourisme,
  • Le service de l’artisanat,
  • Le service de l’administration et des moyens.

L’Organisation de l’Administration Centrale

 

 

 

Le secrétaire général, assisté de deux (2) directeurs d’études auquel sont rattachés le bureau d’ordre général et le bureau ministériel de la sûreté interne du ministère.

 

Le chef de cabinet assisté de huit (8) chargés d’études et de synthèse chargés :

 

  • De la préparation et de l’organisation de la participation du ministre aux activités gouvernementales et à celles liées aux relations avec le Parlement;
  • De la préparation et de l’organisation des activités du ministre dans le domaine des relations internationales et de la coopération;
  • De la préparation et de l’organisation des relations du ministre avec les médias;
  • De la préparation et de l’organisation des activités du ministre dans le domaine des relations publiques;
  • Du suivi des requêtes et des relations avec le mouvement associatif et les partenaires socio-économiques;
  • De l’analyse et du suivi des grands programmes de développement du secteur;
  • Du suivi des activités de formation et de l’application de la législation du travail dans le secteur;
  • De la préparation et de la consolidation des bilans et des programmes liés aux activités du secteur.

 

 Les structures suivantes :

 

  • La Direction Générale du Tourisme;
  • La Direction Générale de l’Artisanat;
  • La direction des études, de la planification et des statistiques;
  • La direction de la formation et de la valorisation des ressources humaines;
  • La direction de la communication et de la coopération;
  • La direction de la réglementation, des affaires juridiques et de la documentation;
  • La direction de l’administration générale et des moyens.

 

 La Direction Générale du Tourisme est chargée :

 

  • D’initier et de proposer la stratégie de développement durable du tourisme;
  • D’élaborer et de veiller à la mise en œuvre de la stratégie de régulation des activités touristiques;
  • De veiller à la mise en œuvre des instruments du plan qualité tourisme Algérie;
  • De veiller à la mise en œuvre des mécanismes de normalisation et de contrôle des activités touristiques;
  • De délivrer les autorisations réglementaires et les agréments relatifs aux activités et aux professions du tourisme;
  • D’initier et de mettre en place les programmes de promotion des activités du tourisme et des zones d’expansion et sites touristiques;
  • De proposer, d’évaluer et de valider les études d’aménagement touristique;
  • De proposer, en relation avec les secteurs concernés, les mesures, instruments et mécanismes d’accès au foncier touristique;
  • De proposer les mesures et mécanismes liés à la préservation du patrimoine touristique national;
  • D’initier la mise en place des pôles d’excellence touristique et de veiller à leur développement;
  • De participer à l’évaluation de l’utilisation des ressources financières attribuées au titre du fonds d’appui à l’investissement, à la promotion et à l’amélioration de la qualité touristique;
  • D’initier et de mettre en œuvre, en relation avec les secteurs concernés, les actions d’orientation, de promotion de l’investissement et de partenariat dans le tourisme;

 

Elle comprend quatre (4) directions :

 

1) La Direction du Plan Qualité Tourisme et de la Régulation, chargée :

 

  • D’initier et de proposer la stratégie relative au plan qualité tourisme et à la régulation;
  • De veiller à la mise en place des instruments du plan qualité tourisme et à la promotion de la destination touristique Algérie et d’en assurer le suivi;
  • D’initier et de proposer les mécanismes de développement des activités touristiques conformément à la politique nationale de développement du tourisme;
  • De proposer et de mettre en œuvre les normes d’exploitation des activités touristiques;
  • D’initier et de proposer toutes actions tendant à favoriser le partenariat et la collaboration entre les professionnels du tourisme;
  • De veiller, en concertation avec les secteurs concernés, à la facilitation touristique;
  • De délivrer les autorisations réglementaires et les agréments relatifs aux activités et professions touristiques;
  • D’assurer le secrétariat technique des commissions d’agrément et d’homologation réglementaires des professions et activités liées au tourisme.

 

Elle comprend trois (3) sous-directions :

 

a) La sous-direction du plan qualité tourisme

 

b) La sous-direction de la régulation et du contrôle,

 

c) La sous-direction de la promotion touristique,

 

2) La Direction de l’Aménagement Touristique, chargée :

 

  • D’initier et de proposer la stratégie relative au développement et à l’aménagement touristique;
  • De proposer les mesures visant l’exploitation rationnelle du foncier touristique destiné à l’investissement en coordination avec les secteurs concernés;
  • De veiller à la mise en œuvre des règles édictées par le schéma directeur d’aménagement touristique.

 

Elle comprend trois (3) sous-directions :

 

a) La Sous-Direction de l’Aménagement Touristique,

 

b) La Sous-Direction des Pôles d’Excellence Touristique

 

c) La Sous-Direction de la Préservation des Zones d’Expansion et Sites Touristiques

 

3) La Direction de l’Evaluation et du Soutien des Projets Touristiques, chargée :

 

  • D’initier initier et de proposer la stratégie de soutien et d’accompagnement des projets touristiques;
  • D’étudier, d’évaluer et de se prononcer sur la faisabilité des projets d’investissement touristique;
  • D’orienter et de promouvoir les investissements touristiques et de proposer toutes mesures en vue de leur encouragement;
  • De définir les conditions et critères de localisation;
  • De s’assurer de la conformité des projets d’investissement touristique avec les plans d’aménagement touristique;
  • De tenir un fichier national, régional et local des projets liés au tourisme;
  • De suivre, de soutenir et d’accompagner les projets touristiques retenus.

 

Elle comprend deux (2) sous-directions :

 

a) La Sous-Direction de l’Evaluation des Projets Touristiques

 

b) La Sous-Direction du Soutien et du Suivi des Projets Touristiques

 

4) La Direction du Thermalisme et des Activités Thermales, chargée :

 

  • D’initier et de proposer la stratégie de recensement, d’identification, d’exploitation et de promotion des aux thermales ;

 

  • De définir et de proposer les mesures et actions nécessaires à la protection et à la préservation des eaux thermos-minérales;
  • De recenser les eaux thermos-minérales et d’assurer le périmètre de leur protection;
  • De recenser les zones susceptibles de constituer des sites climatiques et d’en assurer la préservation;
  • De procéder, régulièrement, à la classification des eaux thermos-minérales et au classement des établissements chargés de leur exploitation et d’entreprendre toute action en vue de leur promotion au niveau national et international;
  • De proposer et de mettre en œuvre les modèles et règles de management des stations thermales conformément aux standards internationaux;
  • D’entreprendre, en liaison avec les secteurs concernés, toutes mesures permettant la modernisation et la mise à niveau des établissements et stations thermales;
  • D’assurer l’élaboration du bilan thermal et de veiller à son actualisation permanente;
  • De promouvoir le développement du thermalisme, des activités de soins et de bien-être;
  • D’initier et de proposer des plans de formation et de perfectionnement dans les métiers et professions liés au thermalisme;
  • De délivrer les autorisations relatives à la concession d’exploitation des eaux thermales;
  • D’assurer le secrétariat technique du comité technique du thermalisme;
  • De proposer les mesures d’incitation destinées au développement de l’investissement dans le domaine du thermalisme.

 

Elle comprend deux (2) sous-directions :

 

a) La sous-direction de la valorisation de l’utilisation des eaux thermales

 

b) La sous-direction de l’encadrement des activités, professions et des métiers du thermalisme

 

La direction générale de l’Artisanat est chargée :

 

  • D’élaborer et de proposer la stratégie de développement de l’artisanat;
  • D’élaborer et de proposer des plans de développement et d’intégration économique des activités artisanales;
  • De définir et de mettre en œuvre les règles d’organisation des professions et des métiers de l’artisanat;
  • De tenir et de gérer la nomenclature sectorielle des activités artisanales ;
  • De proposer les sujétions de service public à octroyer aux établissements et institutions d’appui du secteur de l’artisanat et d’en suivre l’exécution;
  • D’initier et de suivre l’exécution des plans de promotion des activités et des produits de l’artisanat traditionnel au niveau des marchés internes et externes ;
  • D’initier des études tendant à l’adaptation des produits de l’artisanat aux exigences du marché;
  • De mettre en œuvre les mesures arrêtées par la commission nationale chargée du fonds national de promotion des activités de l’artisanat traditionnel.

 

Elle comprend trois (3) directions:

 

 1) La Direction du Développement de l’Artisanat, chargée :

 

  • D’initier et de proposer la stratégie de développement de l’artisanat;
  • D’élaborer et de proposer les plans et programmes d’intégration économique des activités artisanales;
  • D’élaborer les programmes locaux de développement de l’artisanat et de suivre leur mise en œuvre;
  • D’initier les études tendant à l’adaptation et à la promotion des produits de l’artisanat dans les circuits commerciaux extérieurs et intérieurs;
  • D’élaborer les études d’impact relatives aux activités artisanales;
  • De proposer les mesures d’encouragement en matière d’approvisionnement, de commercialisation et d’exportation;
  • D’initier toute action de concertation avec les espaces intermédiaires.

 

Elle comprend deux (2) sous-directions :

 

a) La Sous-Direction du Soutien aux Activités Artisanales

 

b) La Sous-Direction des Etudes.

 

2) La Direction de l’Organisation des Professions et des Métiers, chargée :

 

  • D’initier et de proposer la stratégie de développement des professions et des métiers de l’artisanat;
  • De tenir et de gérer la nomenclature sectorielle des activités artisanales;
  • De proposer, en relation avec les institutions et organismes concernés, toutes mesures tendant au développement des qualifications liées aux professions et métiers de l’artisanat;
  • De proposer les sujétions de service public à octroyer aux établissements et institutions d’appui du secteur de l’artisanat et d’en suivre l’exécution;
  • De proposer, en concertation avec les secteurs et associations concernés, des programmes de formation continue et d’apprentissage liés aux activités artisanales et d’en évaluer l’impact;
  • De suivre l’action des commissions de qualification des chambres de l’artisanat et des métiers.

 

Elle comprend deux (2) sous-directions :

 

a) La Sous-Direction des Qualifications

 

b) La Sous-Direction de l’Encadrement des Activités et des Professions

 

3) La Direction de l’Artisanat Traditionnel, chargée :

 

  • D’initier et de proposer la stratégie de développement et de promotion de l’artisanat traditionnel;
  • D’élaborer et de proposer les règles de contrôle de la qualité des produits de l’artisanat traditionnel;
  • De mettre en place et d’assurer le suivi du système de label et d’estampillage des produits de l’artisanat traditionnel;
  • D’élaborer et de proposer les programmes annuels de promotion des produits de l’artisanat traditionnel;
  • De mettre en œuvre les mesures arrêtées par la commission nationale chargée du fonds national de promotion des activités de l’artisanat traditionnel;
  • De définir et de proposer les mesures de préservation, de réhabilitation et de protection du patrimoine artisanal traditionnel.

 

Elle comprend deux (2) sous-directions :

 

a) La Sous-Direction de la Promotion de l’Artisanat Traditionnel

 

b) La Sous-Direction de la Qualité

 

La Direction des Etudes, de la Planification et des Statistiques est chargée :

 

  • D’initier et de proposer la stratégie en matière d’études, de planification et des statistiques;
  • D’initier et/ou d’élaborer toutes études prospectives destinées à orienter la politique nationale du tourisme et de l’artisanat;
  • D’élaborer la synthèse des propositions de programmes émanant des organismes sous tutelle et de proposer les arbitrages éventuels;
  • De contribuer, en coordination avec les organismes concernés, à procurer et à mobiliser des financements nécessaires à la réalisation des projets d’investissement;
  • De concevoir et proposer les éléments de stratégie de développement de l’informatique et des systèmes d’information relatifs aux activités du secteur et d’assurer leur mise en œuvre;
  • D’élaborer des plans annuels et pluriannuels des investissements relevant du secteur et de suivre, d’évaluer et de contrôler leur exécution;
  • De produire et de centraliser les statistiques relatives à l’activité du secteur;
  • D’élaborer et de coordonner les travaux de planification des investissements;
  • D’assurer le suivi de la réalisation des programmes et d’élaborer les bilans périodiques;
  • D’assurer la coordination avec les services concernés chargés des finances et de la planification;
  • De proposer les textes législatifs et réglementaires relatifs aux études, à la planification et aux statistiques.

 

Elle comprend trois (3) sous-directions :

 

a) La Sous-Direction des Etudes Economiques,

 

b) La Sous-Direction de l’Informatisation et des Statistiques

 

c) La Sous-Direction des Programmes d’Equipement et de l’Investissement

 

La Direction de la Formation et de la Valorisation des Ressources Humaines est chargée :

 

  • D’initier et de proposer la stratégie relative à la valorisation des ressources humaines et de la formation;
  • De proposer et de mettre en œuvre la politique de formation et de promotion des professions et des métiers du secteur du tourisme et de l’artisanat;
  • D’arrêter les programmes sectoriels de recyclage et de perfectionnement des professionnels et artisans dans les métiers du tourisme et de l’artisanat et d’en assurer la mise en œuvre;
  • D’élaborer et de mettre en œuvre des plans de formation et de perfectionnement des personnels de l’administration centrale et des services déconcentrés, dans le cadre du plan qualité tourisme et de l’artisanat;
  • De suivre et d’évaluer les programmes de formation des établissements de formation relevant du secteur;
  • D’encadrer la création d’établissements privés de formation dans les métiers et professions du tourisme et de l’artisanat et de veiller au suivi de leurs activités pédagogiques, conformément à la réglementation en vigueur;
  • De proposer les textes législatifs et réglementaires relatifs à la valorisation des ressources humaines et à la formation.

 

Elle comprend deux (2) sous-directions :

 

a) La Sous-Direction de la Formation et du Suivi Pédagogique

 

b) La Sous-Direction de la Validation des Acquis Professionnels

 

La Direction de la Communication et de la Coopération est chargée :

 

  • D’initier et de proposer la stratégie du secteur en matière de communication et de coopération;
  • De contribuer à la promotion de la destination Algérie ;
  • De mettre en œuvre toute action de communication visant la promotion de l’image touristique et de L’artisanat;
  • De concevoir et de mettre en œuvre des programmes de communication, multimédia, ainsi que l’organisation des éductours au profit des prescripteurs de voyages et professionnels du tourisme;
  • D’identifier les axes de coopération entrant dans le cadre des relations bilatérales et multilatérales dans les domaines du tourisme et de l’artisanat;
  • De préparer la participation du secteur aux rencontres bilatérales et multilatérales intéressant le secteur;
  • D’initier toutes actions et projets favorisant le développement des échanges techniques et technologiques au niveau international;
  • D’identifier les opportunités de financements extérieurs offertes par les mécanismes prévus par les institutions et conventions internationales;
  • De suivre et d’évaluer l’exécution des accords de prêts et d’en élaborer les bilans financiers et d’évaluer l’utilisation des financements extérieurs;
  • D’analyser et de suivre l’évolution des marchés touristiques mondiaux;
  • De proposer les textes législatifs et réglementaires relatifs à la communication et à la coopération.

 

Elle comprend deux (2) sous-directions :

 

a) La Sous-Direction de la Communication

 

b) La Sous-Direction de la Coopération

 

La Direction de la Réglementation, des Affaires Juridiques et de la Documentation est chargée :

 

  • D’élaborer, en relation avec les structures concernées, les projets de textes législatifs et réglementaires régissant les activités du secteur;
  • De suivre et de traiter les affaires juridiques et les contentieux liés aux activités du secteur;
  • De mener et de coordonner tous travaux d’étude et d’analyse de projets de textes initiés par les autres secteurs;
  • D’élaborer les procédures de traitement, de conditionnement et d’archivage de la documentation du ministère en conformité avec la réglementation en vigueur;
  • D’étudier, d’exploiter et d’évaluer le cadre législatif et réglementaire ayant un impact direct sur les activités du secteur.

 

Elle comprend trois (3) sous-directions :

 

a) La Sous-Direction de la Réglementation

 

b) La Sous-Direction des Affaires Juridiques et du Contentieux

 

c) La Sous-Direction de la Documentation et des Archives

 

La Direction de l’Administration Générale et des Moyens est chargée :

 

  • De contribuer à l’élaboration de la politique du développement des moyens du secteur;
  • D’évaluer les besoins en crédits de fonctionnement et d’équipement de l’administration centrale, des services déconcentrés et des établissements sous tutelle et d’exécuter les budgets de fonctionnement et d’équipement attribués au secteur;
  • D’assurer la gestion et le suivi des subventions et des comptes d’affectation spéciale sectoriels conformément à la législation et à la réglementation en vigueur;
  • De mettre en place des organes internes de contrôle de passation des marchés publics;
  • De veiller à la conformité des procédures de passation des marchés publics ;
  • De proposer et de mettre en œuvre la politique de gestion administrative des personnels de l’administration centrale;
  • D’administrer et de gérer les moyens mis à la disposition de l’administration;
  • De proposer les textes législatifs et réglementaires relatifs à l’administration générale et des moyens.

 

Elle comprend trois (3) sous-directions :

 

a) La Sous-Direction du Personnel

 

b) La Sous-Direction de la Comptabilité et des Finances

c) La Sous-Direction des Moyens Généraux

Les missions de l’inspection générale

 

L’organisation et le fonctionnement de l’inspection générale

 

L’inspection générale est chargée, sous l’autorité du ministre, d’effectuer des visites de contrôle et d’inspection portant notamment sur : 

 

  • Le fonctionnement normal et régulier des structures déconcentrées ainsi que des établissements et organismes publics placés sous tutelle du ministère du tourisme et de l’artisanat et de prévenir les défaillances dans leur gestion ;
  • La préservation et l’utilisation rationnelle et optimale des moyens et ressources mis à la disposition du secteur ;
  • La mise en œuvre et le suivi des décisions et orientations arrêtées par le ministre du tourisme et de l'artisanat ;
  • L’application de la législation et de la réglementation en vigueur, des normes et de la réglementation technique spécifique au secteur du tourisme et de l’artisanat,
  • Le respect des engagements souscrits par les organismes soumis à un cahier des charges subissant des sujétions de service public ou gérant un service public.

 

Elle propose toutes mesures et recommandations de nature à améliorer l’organisation et le fonctionnement des structures et services inspectés.

 

L’inspection générale peut, en outre, effectuer toute étude et analyse, toute mission ponctuelle de contrôle sur des dossiers précis, des situations particulières ou des requêtes relevant des attributions du ministre du tourisme et de l’artisanat.

L’inspection générale du ministère du tourisme et de l’artisanat est dirigée par un inspecteur général assisté de six (6) inspecteurs.