Nos évènements

Aucun évènement dans le calendrier
Septembre 2017
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

L'Algérie était jadis un carrefour stratégique et une contrée de choix pour les différentes civilisations qui l’ont conquise et qui n’ont pas, par la même occasion, omis de poser leurs empreintes sur le territoire. En effet, ces peuples ont envahi l’Algérie et ont apporté leurs traditions et pensée, influençant ainsi l’art et notamment l’architecture. Aujourd’hui encore, plusieurs villes algériennes gardent les traces des anciennes cités puniques, numides ou romaines. Car effectivement, l'histoire de l'Algérie avant la conquête romaine est longue, et pourtant souvent méconnue. Les nombreux vestiges de la période numide, encore parfaitement conservé aujourd’hui, prouve que l’Algérie a joué un rôle important dans l’histoire méditerranéenne. De nombreuses villes algériennes portent encore les traces de ce prestigieux héritage : parmi les sites recueillant le plus de vestiges on retrouve des villes comme Tipaza, Cherchell, Djemila, Ténès ou encore Timgad. Il est à noter que les vestiges antiques se concentrent principalement sur la bande côtière et la partie Nord du pays. Au Sud, les traces des générations précédentes remontent à plus loin. On retrouve ainsi plusieurs peintures rupestres datant de l’époque du néolithique retraçant la vie quotidienne des ancêtres des habitants du désert.

 Le centre

Non loin d’Alger, capitale moderne et cosmopolite, se trouve des sites antiques si bien conservés qu’on n’imaginerait pas qu’ils ont vu passer des milliers d’années. De nombreuses villes sont reconnues pour la beauté de ces sites, c’est le cas notamment de Tipaza, dont on peut admirer les vestiges dans son parc archéologique, très beau site en bord de mer ombragé par des pins et dominé par l’imposant Djebel Chenoua .à l’ouest  les vestiges de l'époque romaine démontrent que Tipaza a connu à l’époque un essor remarquable. À une dizaine de km au sud-est de Tipaza, sur la route de Sidi Rached, on retrouve le Mausolée Royal Maurétanien, également appelé le Tombeau de la Chrétienne, classé en 1982 au Patrimoine Mondial de l’Unesco. C’est un vaste mausolée en forme de cône, datant du IIe siècle avant J.C., et s’élevant en gradins à près de 40 mètres. On pense qu’il aurait servit de sépulture au roi Juba II et à son épouse Cléopâtre Séléné (fille de la Cléopâtre d’Egypte et de Marc Antoine). Plus loin, il y a Cherchell. Considérée comme la jumelle de Tipaza, Cherchell possède l’un des plus beaux musée d’Algérie et un port datant de l’époque romaine, encore utilisé de nos jours par les pêcheurs. Les vestiges romains sont tellement nombreux à Cherchell qu’il a fallu ouvrir un deuxième musée, plus vaste, dans le parc des mosaïques.

 Le sud

 

Le Grand Erg occidental abrite de nombreux sites préhistoriques. Les gravures représentant des animaux et les silex taillés découverts dans la palmeraie de Taghit, révèlent l’existence et l’importance de la civilisation néolithique. A une dizaine de kilomètres de Ouargla se trouve le site de Sedrata, l’ancienne capitale ibadite surnommée la glorieuse pour sa prospérité. Détruite au XIe siècle, elle fut enfouie sous les dunes de sable. Ce n’est que grâce à la reconnaissance aérienne qu’elle a pu être repérée. Des fouilles ont permis de dégager quelques constructions qui révèlent leurs étendues et leurs richesses. C'est à une centaine de kilomètres de Tamanrasset que le tombeau de la reine touareg Tin HinanMais le Sud est surtout reconnu pour ses gravures rupestres notamment sur le mont Garet El Djnoun. On y distingue des animaux domestiqués et sauvages. Ces dessins dateraient d'au moins 2700 ans avant notre ère, C'est l'une des plus belles fresques du Sahara.

 L'ouest

À l’instar d’Oran, de nombreuses villes de l’Oranie ont gardé l’influence espagnole. Ainsi l’emblème d’Oran est le Fort espagnol de Santa Cruz, et Tlemcen, la deuxième ville de la région, est reconnue pour ses édifices mauresques de la qualité de ceux de l’Andalousie. La plupart des grandes villes de la région ont été fondées durant le Moyen-âge, seules quelques villes comme Ain Temouchent datent de la période romaine. On peut également voir dans les proches environs de Tiaret des sites préhistoriques, des tombeaux datant des royaumes berbères.

 

L'est 

La région Est de l’Algérie est celle qui possède la plus abondante réserve de vestiges archéologiques. La plupart de ces sites antiques sont classés et contribuent à la renommée de la région. A 30 km de Constantine, se trouve le site de Tiddis, petite ville numide qui recèle d'importants vestiges de cette période. Ce site a été modifié par les Romains, et aménagé selon leur système d'urbanisation. Non loin, il y a le site de Cirta qui recèle, d'importants vestiges. Annaba s’est donné beaucoup de mal pour sortir la ville antique de huit siècles d'oubli. Enfin, nous retrouvons Timgad, la Pompéi africaine. Réputé pour son excellent état de conservation, le site de la ville romaine de Thamugadi, classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1982, a dû attendre la fin du XIXe siècle pour que les ruines, ensevelies dans le sable, soient dégagées. Timgad jouit du rare privilège de connaître la date exacte de sa fondation : en l’an 100 ap. J.-C.par l’Empereur Trajean.