Nos évènements

Aucun évènement dans le calendrier
Décembre 2017
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

TIPASA-30102017- Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Hacène Mermouri, a souligné, lundi à Tipasa, l’impératif de remédier au retard accusé par le projet de modernisation du village touristique de Tipasa, déjà à l’origine de la perte de trois saisons touristiques consécutives.

Le ministre, qui était accompagné du wali Moussa Ghelai , lors d’une visite du chantier de modernisation du village touristique de Tipasa, a assuré, après un exposé sur ce projet présenté par le bureau d’études en charge, qu’il ne tolérera plus aucun autre retard , vu que cela engendrerait des pertes considérables.

 

Aussi, a-t-il recommandé de doubler les équipes des travailleurs, avec la préparation à l’avance du volet équipement de ce complexe, devant abriter des espaces pour de nombreuses activités sportives, attendues à la relance, notamment l’équitation et le cyclisme.

Le projet sera livré en février 2018, en vue de son exploitation avant la saison estivale, ont assuré pour leur part les responsables en charge. Selon sa fiche technique, le village touristique de Tipasa s’étend sur une assiette de 180.775 M2, dont 26.000 m2 constructible. Doté d’une enveloppe de plus de 3,5 milliards de dinars, il compte 200 villas et chalets, d’une capacité d’accueil de près de 1000 lits, en plus de piscines et autres  commodités.

Durant cette visite d’inspection à Tipasa, le ministre a procédé à l’inauguration d’un petit hôtel touristique privé à la plage d’Ain Taguourait, d’un coût estimé à 500 millions de dinars.

Le chef de l’exécutif de la wilaya a fait part, à l’occasion, d’un retard accusé dans le lancement de plus de sept projets touristiques , dont les promoteurs ont bénéficié d’assiettes foncières et de la levée de toutes les contraintes inhérentes, entre autres, aux permis de construction, au titre de l’encouragement de l’investissement privé, dans les localités de Tipasa, Fouka, Daouda et Koléa.

D’où la mise en garde lancée à l’encontre des promoteurs en cause, que le wali a menacé de l’engagement des procédures d’annulation des décisions en leur possession, en application de l’instruction du ministère de tutelle. Laquelle instruction préconise la nécessité de récupération des assiettes foncières dont les promoteurs n’ont pas lancé leurs projets, en dépit de la levée de toutes les contraintes.

Le wali de Tipasa a d’ailleurs signalé, à ce sujet, l’engagement de poursuites judiciaires à l’encontre des promoteurs de cinq projets d’investissement dans la wilaya. L’opportunité a, aussi, donné lieu à une visite du ministre à une station de services, englobant des espaces sportifs et de détente, en plus d’hôtels.